L’organisme de réglementation de l’Ontario interdit l’exploitation de la plateforme populaire de négociation de produits dérivés BitMEX dans la province canadienne

BitMEX introduira la vérification d’identité obligatoire pour tous les utilisateurs à partir du 28 août
Selon certaines informations, la Commission des valeurs mobilières de l’Ontario (CVMO) a demandé que le populaire échange de dérivés cryptographiques BitMEX cesse d’offrir des services aux investisseurs canadiens de la province de l’Ontario.

La CVMO a publié une déclaration peu de temps après que Crypto Cash lui-même a annoncé que les résidents de l’Ontario, le Canada ne pourront plus accéder à la plate-forme de négociation de la bourse à compter du 1er septembre 2020. Après cette date, les utilisateurs existants ne pourront plus ouvrir de nouvelles positions sur les dérivés , tandis que les postes déjà ouverts peuvent courir jusqu’au 4 janvier 2021.

BitMEX n’a ​​pas de licence pour offrir des services en Ontario

La Commission des valeurs mobilières de l’Ontario (OSC) a demandé que BitMEX cesse d’offrir ses services aux résidents de la province la plus peuplée du Canada après avoir découvert que la bourse populaire n’avait jamais reçu l’approbation réglementaire pour ses opérations. Un porte-parole de l’OSC a déclaré:

«BitMEX n’est ni enregistré ni reconnu à quelque titre que ce soit en Ontario. “

Le représentant de l’OSC a également révélé que BitMEX avait engagé une discussion avec le régulateur mais restait coopératif tout au long du processus et avait rapidement répondu aux demandes du régulateur. Cette information est également renforcée par le fait que BitMEX lui-même a annoncé la nouvelle restriction avant OSC. Néanmoins, l’annonce de l’échange était très rare avec des détails, car elle indiquait seulement que la restriction était mandatée par la CVMO.

BitMEX restreint dans un nombre croissant de juridictions

La restriction nouvellement imposée fait de l’Ontario la deuxième province canadienne à avoir pris des mesures contre la populaire plateforme de négociation de produits dérivés. Les citoyens et les résidents du Québec, par exemple, ne sont pas autorisés à accéder aux services de la bourse déjà depuis début 2019. Le fait que maintenant deux provinces canadiennes les plus peuplées sur un total de treize aient agi contre BitMEX soulève la question de savoir si l’opération de l’entreprise dans le reste du Canada va être autorisé à continuer plus longtemps. BitMEX a refusé de révéler plus de détails concernant le statut juridique de son opération dans ce pays nord-américain.

BitMEX va introduire la vérification d’identité obligatoire

La nouvelle intervient au milieu des préparatifs de BitMEX pour lancer une nouvelle politique de vérification des utilisateurs . L’échange de crypto-monnaie a annoncé qu’à partir du 28 août, tous les utilisateurs nouvellement enregistrés devront effectuer une vérification d’identité. Les utilisateurs existants devront vérifier leurs informations personnelles saisies avant le 12 février 2021. La politique de vérification obligatoire permettra à l’échange de mieux se conformer aux cadres réglementaires à travers le monde selon Ben Radclyffe, directeur commercial de BitMEX:

«La vérification des utilisateurs fait partie de notre liste de choses à faire. Nous nous préparons à cela, car cela devient nécessaire pour gérer une plate-forme évolutive, responsable et conforme à l’avenir. C’est une pierre angulaire pour que nous puissions grandir et faire des affaires à l’avenir. »

La société mère BitMEX, 100x Group, a récemment octroyé sa subvention de développement Bitcoin de 40000 $ pour cette année. La subvention est allée à Calvin Kim pour son travail sur la solution d’évolutivité Utreexo Bitcoin, qui a commencé comme un projet sous l’égide de l’Initiative de monnaie numérique du MIT.